Sur cette page, le groupe explique quels choix ils ont faits concernant la production de cet hommage. Cette page est principalement destinée aux fans «inconditionnels» de The Police.

 

 

Chers fans de The Police,

The Police est un groupe spécial dans l'histoire de la pop. Le groupe a fait ses débuts dans la scène punk à Londres. Cependant. Sting, Andy Summers et Stewart Copeland se sont avérés être de brillants musiciens. La combinaison de leurs personnages et de leur musicalité a produit quelque chose de génie que le monde n'avait jamais entendu auparavant. Tout comme vous, nous sommes captivés par cette musique et pensons que c'est un honneur de pouvoir la jouer. Nous sommes heureux d'expliquer comment nous avons abordé les choses et ce qui nous a inspiré.

Tout d'abord, nous avons mis beaucoup de temps et d'efforts pour comprendre au mieux les chansons de The Police. Nous avons regardé des centaines d'heures de documentaires (y compris Tout le monde regarde - La police à l'intérieur (Stewart Copeland) et Can't Stand Losing You - Surviving The Police (Andy Summers) et des vidéos en direct. Nous avons soigneusement analysé et exploré chaque problème. Le travail of The Police est ingénieusement construit, utilisant des progressions d'accords complexes, une signature temporelle parfois presque incompréhensible et des effets de studio excentriques (comme des échos sur bande). de nombreuses versions différentes, à la fois de style «punk» - avec presque le doublement du tempo - et plus symphoniques, comme lors de la tournée de retrouvailles de 2007-2008 Nous avons examiné exactement quels instruments, amplificateurs et effets ont été utilisés, quelles techniques d'enregistrement ont été utilisées et surtout comment ils pouvaient jouer les chansons compliquées en direct. 

De tous les concerts visionnés, celui ci-dessous de février 1979 a fait le plus impression. C'était The Police dans leurs premières années, en fait juste avant leur percée internationale majeure. Stewart Copeland jouait toujours sur sa petite batterie Tama Blue Metallic et leur premier album Outlandos d'Amour vient de sortir en novembre 1978. Joli détail; c'est la première fois qu'ils jouent «Message in the Bottle» en direct, cette chanson a même dû être enregistrée à ce moment-là! La qualité sonore est exceptionnellement bien enregistrée par la BBC. Ils ont tout joué sans aides électroniques ni chanteurs de fond, comme ils l'ont fait plus tard lors de leurs concerts live. L'énergie pure et le savoir-faire de cette vidéo sont phénoménaux!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres recommandations sont tout de la (dernière) Synchronicity II Tour (1983) et des interviews de Jools Holland dans le studio de Montserrat, avec l'enregistrement de Ghost in the Machine (note: vers 25h00 une interview légendaire avec le batteur Stewart Copeland ). Après toutes les analyses, nous avons choisi de jouer les chansons autant que possible comme le grand public les connaît et c'est la version de l'album original. Ci-dessous les cinq albums de The Police, par ordre de publication.

 

 

 

 

 

Là où nous avons dû faire des choix en ce qui concerne le tempo, l'image sonore et l'énergie, nous avons principalement examiné la dernière tournée de retrouvailles de 2007/2008. 'Certifiable' est l'enregistrement officiel des concerts de cette tournée et est à couper le souffle. Cependant, les puristes verront que The Police utilise des échantillons vocaux supplémentaires et parfois une piste d'accompagnement. De plus, une énorme quantité de technologie a été utilisée pour rendre The Police un son exceptionnellement bon. Voir ci-dessous un clip célèbre du numéro d'ouverture de cette série de concerts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme indiqué, The Police est un groupe unique, créé par trois musiciens phénoménaux. Il existe d'innombrables pages sur Internet consacrées aux raisons pour lesquelles Sting, Stewart et Andy étaient si spéciaux et à leur dynamique mutuelle «spéciale». En bref, en plus d'être un musicien très doué, Sting (Gordon Sumner) est principalement l'un des meilleurs «compositeurs» de notre temps, quelque chose qu'il a développé à l'époque de The Police. Il a écrit le premier hit magique «Roxanne» dans le couloir d'un hôtel bourré à Paris en 1977. De plus, son son de chant élevé unique vous fait reconnaître Sting parmi des milliers. En tant que guitariste rock, Andy Summers a utilisé de nombreuses influences du monde du jazz. Il savait jouer beaucoup d'accords excentriques qui étaient à peine utilisés pour cela dans la musique pop. Il n'est pas un virtuose dans son jeu, mais unique en créativité, en son et en compétence. Le batteur Stewart Copeland est mentionné par de nombreux batteurs célèbres comme leur plus grande source d'inspiration (Rolling Stone Magazine, 100 meilleurs batteurs ou 10ème place de tous les temps). À l'époque, Copeland jouait avec une énergie, un timing et une «sensation» qui n'avaient jamais été joués par aucun batteur de cette combinaison. Enfin, la lutte et la compétition mutuelles ont permis aux musiciens de faire ressortir ensemble le meilleur (et parfois le pire). Cela fait (pour beaucoup) de ces années 1976-1984 le plus beau moment de l'histoire de la pop.

 

 

Pour créer le son précis de The Police, nous avons fait les choix suivants:

  • Nous jouons - tout comme The Police - avec une formation de trois joueurs. C'était principalement un défi dans le domaine de notre 'Sting'. En fin de compte, nous avons trouvé quelqu'un à Anton Arema qui peut à la fois la basse et chanter la voix haute de Sting. Et aussi en même temps (ce qui n'est d'ailleurs pas facile).

  • Tous les musiciens chantent. Dans les premières années de The Police, tous les membres du groupe ont chanté. Plus tard (à partir de 1980), la police - à la déception de certains fans - est passée à un chœur de femmes embauché pour la voix de fond lors de représentations en direct. La police a utilisé des échantillons pendant la tournée de retrouvailles (la plupart ne sont pas sur le «time code», mais ont démarré dynamiquement «hors scène». La voix est haute, polyphonique et souvent complexe. C'est tout un défi, notre batteur a des leçons de chant spéciales pour cela) :-).

  • Nous utilisons autant que possible les mêmes instruments. Il existe des études approfondies sur Internet des instruments, des équipements d'effets et des amplificateurs que The Police a utilisés au fil des ans. Nous choisissons de les utiliser autant que possible (mais souvent dans les versions modernes, comme les effets d'écho ou les synthétiseurs de guitare). De plus, nous utilisons un MOOG Taurus (joué par le guitariste Barth) pour la basse de la sous-couche, car Sting l'utilise également en direct. Le batteur possède également l'un des 50 kits originaux de Tama 'Stewart Copeland' conçus pour la tournée de retrouvailles 2007/2008. Avec les mêmes feuilles, cymbales et même micros. Nous utilisons également un petit «rack de percussions» pour les grandes performances, comme Copeland l'a utilisé dans cette tournée. Avec tout cela, la caractéristique du son The Police est abordée autant que possible.

  • The Police a employé une piste d'accompagnement pour quelques chansons. Afin d'aborder le son de The Police - sans solliciter de musiciens supplémentaires - nous avons décidé de faire de même. Par exemple avec l'intro de 'King of Pain' (piano et marimba), 'Spirits in the Material World' (synthétiseur) et les pianos et tambours en acier avec 'Every Little Thing She do is Magic'. De plus, le batteur invoque parfois un court effet ou un son via un pad d'échantillons Roland.

  • Enfin, nous avons commencé à travailler avec des ingénieurs du son. Co-amoureux de The Police qui connaissent bien la musique et savent comment ressembler au plus possible de l'original et travaillent activement pour entamer les bons effets (retard, réverbération, etc.) aux bons moments.

Nous avons répété chaque chanson en portant un soin, une attention et de l'amour envers The Police. Quelle est la meilleure clé ? De quel rythme la chanson a-t-elle besoin pour vivre ? Comment aller au cœur de ce qui rend The Police si spécial ? Nous avons également remarqué qu'avec plus de jeu en direct, nous avons commencé à aborder les chansons de plus en plus dans l'esprit. Oui, nous sommes fiers du résultat obtenu.

Quels sont nos favoris ? Eh bien, cela change avec le temps. 'Message in the Bottle' est bien sûr la chanson la plus emblématique qui contient tout. «King of Pain» a été l'un des défis les plus difficiles à réaliser correctement, mais nous apprécions désormais jouer cette chanson. Il est difficile de choisir un favori. «Walking on the Moon» est incroyable en termes de son. Synchronicity II a beaucoup de puissance. Mais si nous devons choisir "Driven to tears" et notre préféré est le (moins connu) "Hole in my Life" de leur premier LP Outlandos d'Amour.

Honnêtement, jouer à The Police et lui donner cette résonnance n'est pas facile. Un défi du plus haut niveau. Mais nous espérons que nos efforts diligents mèneront à une nouvelle expérience de cette musique spéciale - et de l'énergie et du son - du début des années 1980. Nous avons hâte de vous voir à l'une de nos représentations !

Anton, Barth, Kees

 

 

© 2020, The Policed Productions, The Policed, tribute to The Police - mail: connect@thepoliced.com

  • Facebook